Genèse de l’association

Il y a 48 ans, 48 ans déjà :

L’Association « Les Amis de Saint-Mathieu » a été créée le 18 juillet 1972 par M.le Chanoine Albert Villacroux, recteur de Plougonvelin et , M. René le Gall, ancien maire de Plougonvelin.

Cette initiative est née de leur volonté commune d’oeuvrer au service du patrimoine de Plougonvelin, plus particulièrement de l’abbaye de Saint-Mathieu. Ils rejoignaient en cela le souhait de M. Lucien Le Corre , maire à cette date.

Autour de ces deux personnes, dix autres membres fondateurs participaient à cette mise en route de l’association dont la première assemblée générale s’est tenue le 13 septembre 1972.

La déclaration au journal officiel date du 21 octobre 1972. Le premier bureau est composé de :

M. Jean-René le Gall , Président ;
M François Férec, Vice-Président ;
M. Albert Villacroux, Secrétaire ;
M. Louis Férelloc, trésorier.

Historique de l’association des Amis de Saint-Mathieu

La première étape : 1972-1981

L’Association « Les Amis de Saint-Mathieu » a été créée le 18 juillet 1972.

Des démarches en faveur de l’abbaye.

En 1977-1978, d’importants travaux sont réalisés par le service des Monuments historiques : mise en place d’une toiture sur la voûte restante, consolidation des pignons sud. Cependant les arcades du fond de la nef continuent de pencher dangereusement. Le projet de déplacement des bâtiments de la Marine n’est pas réalisé. Sans doute est-il difficile de trouver un emplacement qui convienne aux uns et aux autres.

Les célébrations

Dès 1971, M. Villacroux organisa des célébrations dans l’abbaye.

Brochure et recherche historique

Tout de suite aussi il voulut rédiger une brochure historique sur Saint -Mathieu. Il rassembla des renseignements et documents et confia la rédaction de l’ouvrage à M. le Chanoine Eliès. La première édition de « Plougonvelin Saint Mathieu de Fine -Terre » parut en 1972. D’autres éditions suivirent.

Le patrimoine

Une première exposition sur le Patrimoine local fut également mise en place dans la chapelle Notre Dame de Grâce.

Fouilles archéologiques

De 1972 à 1974, des fouilles sont menées par M. Alain Boulaire et un groupe de jeunes du Collège naval. Quelques uns des objets trouvés ont pris place ultérieurement dans le musée, en particulier un beau chapiteau roman provenant de l’ancien cloître.

Nouvelle orientation

Le conseil d’administration, qui s’est tenu le 21 août a élu comme présidente Mademoiselle Marie-Claire Cloître, professeur d’histoire et géographie à Brest. Elle a fait part à l’assemblée de son intention de mieux connaître la personnalité et la vie des religieux qui ont vécu à Saint- Mathieu. C’est une étude toujours en cours à travers des documents anciens.

La deuxième étape : 1981 – 1992

La création de la Salle d’exposition

Depuis plusieurs années, les membres de l’Association désiraient disposer d’un local proche de l’abbaye qui leur permettrait de présenter aux visiteurs l’histoire de l’abbaye de Saint – Mathieu. Ce souhait se réalise à partir de 1981 par le rencontre de deux opportunités : la disponibilité de M. Jacques Rongier, qui accepte de consacrer un temps de sa retraite à la création d’une salle d’exposition et la mise à disposition de l’Association, par le Conseil municipal de Plougonvelin, de l’ancienne école communale de Saint-Mathieu, dans laquelle deux salles seront préparées.

Bien des membres participent à ces travaux, les samedis après-midi.

Une maquette de la région est réalisée.

La salle d’exposition est inaugurée officiellement le 7 juillet 1984

Les exposition thèmatiques

Dès le début du projet de salle d’exposition, il fut envisagé d’utiliser la seconde salle de l’ancienne école pour des expositions à thèmes, qui seraient renouvelées régulièrement.

1) En 1984 : La libération de Plougonvelin
Un thème s’imposait : La Libération de Plougonvelin. C’était en effet le quarantième anniversaire de cet événement heureux, en même temps que douloureux pour bien des familles de la commune. Il y eut près de quarante victimes civiles – dont M. Joseph Moal, recteur – et de nombreuses destructions, sans oublier l’incendie de l’église.

2) En 1985 : Le patrimoine
Une exposition sur le patrimoine de la commune fut mise en place. Il s’agissait des manoirs, chapelles, croix et calvaires, fontaines, puits anciens, statues se trouvant sur la commune.

3) En 1987 : Le travail du goémon à Plougonvelin
L’exposition comportait plusieurs aspects : les algues présentes à différents niveaux sur nos côtes, leur utilisation ancienne, la réglementation de la coupe par Colbert, les utilisations industrielles anciennes en France et dans la région proche (usine du Conquet) puis l’utilisation moderne : industrielle, pharmaceutique ou cosmétique.

4) En 1991 : Plougonvelin vers 1900
Cette exposition suit pas à pas la description de Louis Coudurier, rédacteur de la Dépêche de Brest, dans son livre « De Brest au Conquet par le chemin de fer électrique » paru en 1904.

Documents nouveaux et vidéo-films
M. l’abbé Y-P Castel avait découvert à Milizac une croix très ancienne en ivoire. L ’Association, ayant obtenu que cette croix dite « des abbés de Saint-Mathieu » soit reproduite, fit l’acquisition d’un exemplaire pour la salle d’exposition.

L’ancien préau de l’école fut transformé en salle de projection. A partir de 1986 les visiteurs purent y regarder la vidéo – cassette d’un film produit par F.R.3 Bretagne, intitulé « Le feu du bout du monde » dont une grande partie concerne l’abbaye.

En 1987, les diapositives prises lors de la remontée du goémon, jointes à celles prises par M. Thierry Simon, de Saint-Mathieu ont permis la réalisation d’un montage audio-visuel sur le goémon, œuvre de deux étudiants de Brest : Myriam Garnier et J- F Jacob. Ces vidéo – films complétèrent très utilement les expositions et furent appréciées des visiteurs. A l’intention de ces derniers, les guides de visite de la salle d’exposition furent traduits en plusieurs langues.

Au cours de cette assemblée générale de 1992, M .le Maire de Plougonvelin nous propose le transfert du musée dans l’ancienne maison des Gardiens de phare. L’association accepte cette éventualité mais demande qu’à l’arrière du musée soit construite une salle d’exposition d’environ 120 m2 et que nous puissions aussi utiliser la cave mauriste toute proche.

Troisième étape : 1992 -2002

Le projet d’une Année Saint-Mathieu
Plusieurs récits légendaires mentionnent la venue de reliques de Saint Mathieu en Bretagne : La Translation, la Légende de Saint Gouesnou et La Vie de saint Tanguy et de Sainte Haude. C’est seulement dans ce dernier texte qu’il est question de l’abbaye de Saint-Mathieu.

594 – 1994 : un rapprochement de dates s’impose. Pourquoi ne pas saisir l’occasion de cet « anniversaire » pour rappeler et célébrer, non seulement la fondation – dont la date est inconnue – mais l’ensemble de l’existence de l’abbaye de Saint Mathieu ?

21 septembre 1994 : inauguration d’une exposition sur les légendes liées à l’origine de l’abbaye.
 De septembre à juin 1994 : accueil de groupes scolaires et autres, qui seront largement invités à venir à Saint Mathieu.
Été 1994 : ouverture habituelle des salles d’exposition. Nous espérons avoir au moins une maquette sinon deux (abbaye médiévale et abbaye XVIIe siècle ).
 Août 1994 : Grand – Messe particulièrement solennisée dans l’abbaye, et célébration l’après-midi. La bannière de Saint Mathieu et de Saint Tanguy sera brodée entre temps.
Septembre 1994 : un Colloque scientifique se tient à Plougonvelin. Le programme de ce colloque avait été mis au point le 21 avril 1992, lors d’une réunion au CRBC.

L’ ouverture de l’année St Mathieu
C’est le mardi 21 septembre 1993, en la fête de l’apôtre Saint Mathieu, qu’eut lieu l’inauguration officielle de l’ ANNEE SAINT MATHIEU.

L’histoire de l’abbaye est liée à la mer.. Elle a donné naissance à plusieurs récits dans lesquels l’histoire se mêle à la légende :

La « translation des reliques de Saint Mathieu », d’après un manuscrit du mont Cassin ( XIe siècle ) ;
Une navigation merveilleuse des moines, extrait du Panthéon de Godefroy de Viterbe (XIIe siècle) ;
La vie de Saint Tanguy et de Sainte Haude, d’Albert Le grand, Dominicain du XVIIe siècle, d’après un légendaire plus ancien ;

En 1994, trois brochures furent éditées contenant pour chaque légende, le texte et les illustrations. (voir la boutique)

Le colloque scientifique des 23 et 24 septembre 1994 a rassemblé près de 175 participants.

Les actes du premier colloque, « Saint-Mathieu de Fine-Terre à travers les âges »

Répondant à la demande de l’Association, le Conseil Général nous accorde une subvention pour l’édition. Aussitôt l’association lance une souscription. Des prospectus comportant le sommaire du livre et le bulletin d’inscription sont déposés en divers lieux à la disposition du public. D’autres sont adressés aux membres de l’association, ainsi qu’aux membres de divers organismes qui nous avaient aimablement communiqué leurs adresses. De l’avis des habitués, nous devons être satisfaits des quelque 320 souscriptions.

En début septembre 1995 , nous reprenons contact avec M. B. Tanguy et Mme Ch. Guillou pour mettre au point le contenu des Actes. La plupart des conférenciers ont déjà remis leur texte sur disquette. Certaines conférences sont saisies sur ordinateur par les secrétaires du CRBC . Il restait à préparer d’autres textes ainsi que les manuscrits latins qui devaient être mis en appendice des Actes.

M. A. Villacroux, excellent latiniste, réalisa un important travail de transcription et de traduction. B. Tanguy assura la vérification de l’ensemble, des noms bretons en particulier. Jean Chevillotte et Daniel Le Gléau effectuèrent la saisie sur ordinateur des textes fournis par l’association.

Il fallut également choisir photographies et illustrations et obtenir certaines autorisations de reproduction, d’ailleurs aimablement accordées par la Bibliothèque Nationale, les Archives Nationales et le Musée de la Marine de Paris.

Après la mise en page, faite par l’Imprimerie Commerciale de Bannalec, il y eut la relecture des textes et les ultimes corrections. Plusieurs membres de l’association y ont participé, dont M. A. Villacroux et P. de Clarens.

Le 16 décembre 1995 le livre des Actes du colloque était livré par l’imprimeur, puis les exemplaires adressés aux souscripteurs dès la fin des grèves de décembre. Plusieurs membres ont participé à cette expédition : J. Chevillotte, qui assuma jusqu’au bout la responsabilité de la souscription, J-C et D Bertaux, J Biseau et M-C Cloître.

Le 15 janvier eut lieu la présentation du livre, en présence d’une centaine d’Amis de Saint-Mathieu et d’Amis du CRBC.

Les actes du colloque de 1994 sont consultables à la bibliothèque municipale de Plougonvelin, et disponibles à la vente à la boutique du musée (voir ici).

Le vidéo-film : « Saint-Mathieu, l’abbaye du Bout du Monde », présente en 17 minutes, l’essentiel de l’histoire du site et de l’abbaye : l’implantation du monastère et son architecture, la vie des moines selon la règle de Saint Benoît, durant les longues périodes de paix ou au péril des multiples conflits qui ensanglantèrent la pointe. Une vie monastique renouvelée au XVIIe siècle par les Bénédictins de Saint Maur, éteinte en 1791 au départ des derniers religieux. Une longue histoire dont les échos se prolongent aujourd’hui sur le site.

1997 : le 25e anniversaire de l’association

C’est le 18 juillet 1972 que l’Association fut fondée. Nous avons choisi de célébrer cet anniversaire par un repas campagnard. M. et Mme Jean Chevillotte avait mis à notre disposition leur manoir de Kélédern, en Plougonvelin. Ce fut une soirée amicale et chaleureuse, prise en charge par les uns et les autres, tables et bancs étant prêtés par le Commune. Le four récemment restauré par J. Chevillotte et le far qui y fut cuit eurent un grand succès près de la soixantaine de participants.

Pour marquer le 25e anniversaire de l’association nous organisons avec la SPREV des visites guidées dans l’abbaye. Trois étudiantes très qualifiées accueillent le public. Cette coopération avec la SPREV s’est maintenue jusqu’en 2001.

Le transfert du musée à la pointe

Le 2 février 1998, la convention reprend les termes de la mise à disposition de notre association de l’ancienne école de Saint-Mathieu par la Commune de Plougonvelin en 1983. Des espaces supplémentaires sont prévus pour une salle vidéo et un espace d’exposition. Après accord de l’Assemblée générale, la convention est signée entre M. J-Y Cozan, M. L Caradec, maire et Mademoiselle M-C Cloître, le 3 février1998. Sont également présents Mme Anne Gautier, de la SAFI, Mme Tison, secrétaire générale de mairie, et M. Daniel Le Gléau, trésorier de l’ Association. Les travaux de mise en état de l’ancienne maison des gardiens de phare étant terminés, l’emménagement dans le nouveau musée a lieu le 8 juin. L’ouverture au public le se fit le 15, et le 20 nous recevions le premier groupe de la saison.

Le classement des reproductions de documents, rassemblés depuis 1972, est pris en compte par Danielle Cornec, à Saint Mathieu.

Les Amis de Saint-Mathieu se sont réjouis de voir ces dernières années la mise en œuvre des projets du Syndicat mixte pour l’aménagement et la protection de la pointe Saint-Mathieu, avec, entre autres :
— La restauration des grands murs des enclos ;
— L’aménagement de la grande place de l’abbaye et des abords de la chapelle Notre- Dame de Grâce,et la mise en place de bornes d’information qui rendent service aux visiteurs, à toute heure du jour.

Pour tous ces travaux, le Syndicat mixte a obtenu des contributions financières importantes, ce qui lui permet d’envisager la poursuite de ses projets, en particulier la réalisation du cénotaphe, près du Monument aux Marins.

L’abbaye a bénéficié de plusieurs campagnes de travaux de consolidation :
— Restauration des voûtes et assainissement des pierres du chœur et du transept ;
— Restitution des meneaux des fenêtres hautes du chœur.

L’Association, pour sa part, reste particulièrement attachée à la dimension spirituelle, historique et artistique du lieu, qu’elle s’efforce de servir journellement.

Le trentième anniversaire de l’association

Il a été célébré le 18 juillet 2002 au cours d’une réception à laquelle ont pris part un grand nombre de membres de l’Association et leurs invités, en présence de M. Louis Caradec , Maire de Plougonvelin et Président du Syndicat Mixte pour la protection et la mise en valeur de la pointe Saint-Mathieu et de M. Talarmin, Président de la C.C.P I.
Les Amis de Saint-Mathieu entament alors une nouvelle étape, une marche en avant, dans la fidélité à leurs objectifs.

Pour en savoir plus sur la suite de l’histoire et l’association au temps présent, n’hésitez pas à consulter les pages sur le conseil d’administration, sur nos projets, et sur notre actualité !